Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean-Luc Bartoli Énergeticien à Saint-Brieuc France +33296613333

Tout ce qu'il faut absolument savoir avant de consulter


«Éliminer les charlatans, œuvrer avec les médecins»

Publié par Jean-Luc BARTOLI sur 6 Octobre 2000, 21:59pm

Catégories : #Magnétiseur

ALTERNATIVE SANTÉ - L’Impatient :
 Jacques Montagner, le Snamap et le Gnoma ont un seul responsable : vous, et le même numéro de téléphone. S’agit-il de la même organisation ?
Jacques Montagner : Le Gnoma, déclaré comme association loi 1901, est né en 1951 dans le but de regrouper les guérisseurs de France. Au fil des années, nous nous sommes rendu compte qu’une association était juridiquement limitée et avait moins de crédibilité auprès des pouvoirs publics qu’un syndicat professionnel obligatoirement immatriculé par la préfecture de police. Aussi, en 1997, avons-nous créé le Snamap. Pour éviter les tiraillements entre les deux groupes, nous avons décidé que Gnoma et Snamap auraient une direction commune. La création du Snamap nous a permis d’entreprendre des négociations avec d’autres syndicats européens en vue de la formation d’une Confédération européenne, ce qui nous donnerait davantage de poids.

Au mois de novembre 1999, ces deux organisations ont adopté une charte du guérisseur-magnétiseur. Dans quel but ?
Cette pratique n’est pas réglementée, autant dire qu’elle est exercée aujourd’hui par un nombre toujours plus important de charlatans et d’imposteurs (80 % environ) qui pratiquent de l’envoûtement, du désenvoûtement, proposent tout et n’importe quoi par correspondance, y compris la chance au jeu et en amour, et tout cela sous le couvert de l’anonymat grâce à un pseudonyme ou à un numéro de boîte postale et de téléphone qu’ils changent tous les trois ou quatre mois pour échapper aux recherches éventuelles. Les guérisseurs-magnétiseurs dignes de ce nom, sérieux et honnêtes, ne supportent plus que leur profession soit galvaudée. Les guérisseurs-magnétiseurs qui s’engagent à respecter cette charte se voient remettre un numéro d’agrément qu’ils peuvent faire figurer sur leurs papiers à en-tête et afficher dans leur salle d’attente.

Quels sont les principes fondamentaux de cette charte ?
Je ne peux pas vous les citer tous, il y en a quinze. Je vous donne l’essentiel : le guérisseur-magnétiseur s’engage à ne pas formuler de diagnostic ; à ne jamais faire suspendre un traitement médical en cours sans l’accord du médecin traitant ; à ne pas s’opposer à une intervention chirurgicale ; à ne pas interrompre les examens et les investigations nécessaires pour préciser la (ou les) causes de la maladie ; à adresser son patient à un médecin s’il le juge nécessaire dans l’intérêt du malade ; à rester sobre, honnête et de bonne foi dans ses relations avec son patient ; à éviter dans son discours les allégations mensongères, les paroles maladroites ou nocives ; à ne pas bercer le consultant d’illusions trompeuses ; à ne pas confondre son art avec une quelconque science occulte, un art divinatoire ou la parapsychologie…

Qui dit réglementation suppose un enseignement. Avez-vous des propositions ?
Non, nous ne nous sommes pas penchés sur cet aspect de la profession qui pose également problème. Il existe des enseignements du magnétisme qui proposent une formation moyennant des sommes allant de 20 000 à 30 000 francs. C’est de l’arnaque. Ou bien les personnes ont du magnétisme, elles travaillent par elles-mêmes et trouvent leur voie. Ou elles n’en ont pas. Quel type de relations le Gnoma-Snamap et vous, personnellement, avez-vous avec le corps médical ?En réponse à une épure de la charte que nous lui avions à l’époque envoyée, nous avons reçu une lettre du Pr Glorion, président de l’Ordre des médecins, datée du 7 janvier 1998, où il se dit « favorable à une initiative pour définir un cadre d’activité et des règles de moralité conditionnelles » à l’exercice du magnétisme. Par ailleurs, nous sommes de plus en plus nombreux à collaborer avec des médecins de façon ponctuelle pour des malades précis. Mais chacun doit rester à sa place, tout le monde y gagnera, en premier lieu le malade.

Côté recherche, existe-t-il des travaux sur le magnétisme ?
À ma connaissance, non. Tout ce qui a été fait a été étouffé. J’ai pour ma part travaillé avec le Pr Yves Rocard. De son propre aveu, le fait qu’il se soit intéressé au magnétisme et à la radiesthésie lui a coûté l’Académie des sciences. Dans le monde scientifique, il ne fait pas bon se soucier de ces questions. 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents